Le rire du Soi

Photo de http://www.thomaslangouet.com/
Photo de http://www.thomaslangouet.com/

Je suis Gabriel, Ange Gabriel et viens me recueillir auprès de vous pour vous plaire, pour plaisanter même avec vous. Le rire est fabuleux en ce sens qu’il dénoue les tensions et octroie à chacun de rire de Soi. Rire est bienfaiteur. Qui prouvera le contraire ? Cependant, il y a plusieurs façons de rire. La première est de s’amuser d’une situation légère, plaisante, heureuse. Elle ouvre le diaphragme et octroie à chacun une ouverture des sens. Le sens du rire exactement. Rire s’apprend et se veut soumis à des règlementations si on veut « rire » le mieux possible. La règle n°1 est l’introspection de ses sens lorsque l’on rit. On se soumet alors à soi, sans recul, sans a priori. On peut alors, à cet instant même, rire du Soi. On est plus ouvert et plus emprunt à l’amour de soi. Rire est alors bienfaiteur sans avoir à analyser pourquoi on rit du Soi. C’est ainsi, c’est un état d’Être fabuleux.

 

Essayons un peu ensemble. Commencez à rire seul, puis à 2, 3 etc,... Vous en faites des thérapies d’ailleurs. Ce que je vous propose ici est d’écouter ce qu’il se passe en vous juste à ce moment-là. Voici une photo qui vous mettra le pied à l’étrier. Commencez à sourire puis à rire tendrement. Et placez votre conscience dans vos pieds. Oui, vos pieds car c’est eux la source du rire du Soi. En vous concentrant ici plutôt que sur votre diaphragme, vous sentirez des chatouillis, des sensations immenses de joie interne. C’est le premier rire qui ouvrira vos sens du rire.

Le deuxième est plus subtil mais sublime à ressentir. Il s’agit du rire intérieur, celui de l’enfant intérieur. Il convient à bien des souffrances physiques quand il est pratiqué plusieurs fois par semaine. Placer votre conscience sur le plexus solaire, respirer en conscience à cet endroit plusieurs fois. Puis imaginer suivre en pensée le mouvement énergétique du rire. Le circuit part du plexus solaire central puis s’allonge vers l’oreille interne, celle qui vous permet d’entendre les sons de l’au-delà. Deux faisceaux partent du plexus vers les deux oreilles internes puis reviennent au plexus solaire. Cette méthode nettoie en profondeur. Attention à ne la pratiquer qu’une fois de temps en temps car elle réveille des souffrances internes morales, mais pour mieux les dissiper. C’est un rire essentiel qui libère en profondeur des souffrances du passé enfouies. Ces dernières se réveillent d’ailleurs d’elle-même à certains moments de votre vie, quand un souvenir douloureux remonte à la surface par exemple.

Anticiper cette libération est gage d’une tranquillité plus profonde et durable. Ce n’est pas utile de vous torturer. Il s’agit ici d’accepter de remonter un soubresaut de ce souvenir de souffrance pour l’évacuer en conscience et comprendre que le pas de délivrance a opéré. Plus on est conscient de sa douleur interne et plus le cap à dépasser s’allège. Faites appel à l’Ange Gabriel lorsque vous opérerez ainsi. Vous serez alors soutenu. Je répondrai à votre appel en pensant à vos souffrances elle-même et vous aiderai à intégrer son message d’origine. La délivrance en sera alors pleinement consciente. Le rire est une fabuleuse énergie que personne n’ignore. Usez-en et pratiquez à bon escient lorsque le cœur vous en dit.

Le second exercice peut être pratiqué après le premier. Vous serez ainsi plus apte à recevoir la souffrance, même infime. Cela ne bouleversera pas votre antre d’émotions. C’est une écoute en douceur.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0