L'ouverture des sens : un conte par anna

ANNA, au plus Haut des Cieux vient relater un nouveau fait qui se propage en chacun de vous : l’ouverture des sens. Au fur et à mesure que cette histoire vous est contée, vous entrerez en résonnance avec votre for intérieur, simplement en lisant ces quelques lignes et en écoutant en vous cette fragrance subtile.

 

« Alors que je rentrai dans ma demeure, un oiseau s’est envolé puis s’est posé sur mon épaule. Il a chantonné quelques symphonies puis s’est tut un instant pour me laisser le temps de l’écouter en silence. Il s’est ensuite remis à chantonner avec toute la subtilité et son intention de me guérir.

Cette chanson est alors devenue bruyante à mes sens, perturbante, fracassante parfois, inaudible dans sa douceur… Je traversai alors le mur de ma raison.

 

C’est alors que ce mur se brisa car il m’était impossible de retenir mon attention dans mon mental tel ce brouhaha m’encombrait l’esprit. J’ai alors su me taire moi-même et me retrouver.

 

Lorsque que je me suis réveillé(e) un instant de ce songe, je me suis aperçu(e) que je baillais aux corneilles. Je respirais à pleins poumons. La fluidité de cet air qui me pénétrait m’étonnait moi-même. Je me gonflais d’air pur, je flottais dans les airs par cet air qui pénétrait en moi. Je me suis installé(e) au soleil regardant le cosmos. Je me voyais grand(e) parmi tous ces astres car je m’imaginais voler d’étoile en étoile, capable de recueillir en chacune d’elles une parcelle de moi-même. Je pétillais de milles fragrances d’étoiles. Ne pouvant retenir davantage mon enthousiasme, j’ai croqué le soleil à pleine dent, je l’ai avalé goulument et suis devenu(e) une parcelle de lui-même. Je me retrouvais pétillant(e), scintillant(e) d’étoiles et chaleureux(se) comme l’astre de Lumière. Je me suis ainsi reposé(e) fier(e) de ma destinée, empreint(e) de cette émanation qui m’est offerte dans ces temps nouveaux."

Écrire commentaire

Commentaires : 0